Auteur Sujet: Cap aux râles  (Lu 4641 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Lionel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 143
    • Voir le profil
Re : Cap aux râles
« Réponse #15 le: 04 Novembre 2011 à 10:12:16 »
Nous y voilà. Le juridique. C'est beau, j'en suis tout émoustillé  ;D
Qu'ils ont de la chance, ces avocats, ces juges, ces juristes, d'avoir un business entretenu quotidiennement par notre quête d'équité et de justice... L'être humain est leur service marketing ! C'est-y-pas beau, ça ?
Au moindre problème, hop, on brandit le sacrosaint bâton de la justice.  :)

Pourtant, le problème est extrêmement simple, basé sur des montants ridicules, inférieurs (et de très très loin) au coût d'une potentielle intervention de la justice, dont la volonté de résolution est commune à tous les niveaux.
Je retiens l'argument de lab, qui semble pertinent, "En réalité les pénalités ne garantissent pas les améliorations mais ce qui est sûr, c'est que leur absence favorisent le statu quo.".
Plutôt que de pénalités, puisqu'il n'y en aura jamais, soyons sérieux 2 secondes, il s'agirait ici de menace, par exemple de saisir la justice. La menace ne coûte qu'un timbre, ou un LRAR, un appel, etc... Est-elle utile ? non, elle fait perdre du temps à tout le monde.

Pourquoi ? car, je le répète, la volonté de résolution est commune à tous les niveaux. Laissons donc K-net et le SIEA travailler, faisons un peu confiance à K-net pour exiger des comptes aux SIEA, et prenons notre mal en patience. Râlons ici en famille, mais par pitié, ne parlons pas de justice  :(
Le jour où les gens comprennent le fonctionnement de la justice, ils regrettent de n'avoir pas tenté de régler leur différend sans la faire intervenir...  ;)

Hors ligne corteg

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2466
  • J'exprime ici mon vécu de client
    • Voir le profil
    • Mon site
Re : Cap aux râles
« Réponse #16 le: 04 Novembre 2011 à 16:04:05 »
@ Lionel
on est bien d'accord et si tu lis mon message jusqu'au bout j'y ai bien précisé qu'il n'était pas question d'une procédure
par contre il n'est pas inutile de rappeler que ce cas est borderline juridiquement car je ne suis pas sure que K-Net, et surtout le SEIA en soient conscients
comme toi à ce stade je pense une action juridique non pertinente
je serai plus réservé pour l'avenir si la situation se pérénisait car malheureusement "la volonté de résolution" est quelques fois "stimulée" par la perspective d'une action juridique ...  :o C'est malheureux j'en conviens mais la nature humaine est ainsi faite
mais OK pour l'instant faisons confiance et soyons patients
“Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.”
Voltaire